Impulsions Femmes
Egalité Femmes / Hommes

Vous êtes ici : > > Actualités

Actualités

Chez Impulsions Femmes, le 8 mars c’est toute l’année !


Promouvoir les droits des femmes est une lutte de tous les instants.

Chaque jour de l'année, Impulsions Femmes sensibilise, mobilise, diffuse la culture de l'Egalité femmes-hommes sur notre territoire.

Chaque jour de l'année, Impulsions Femmes propose des espaces et des outils culturels de réflexion et de partage.

Chaque jour de l'année, Impulsions Femmes agit contre les violences faites aux femmes.

Le 8 mars, nous apportons notre soutien aux nombreux événements organisés.

Et comme point d'orgue de l'année 2021, le Festival Impulsions aura lieu du 16 au 19 septembre dans différents lieux niortais sur le thème : « Le féminisme, un mouvement de libération des femmes et ...des hommes ? »

Pour suivre toutes nos actions et nous soutenir :

  • https://www.impulsionsfemmes.fr/
  • https://fr-fr.facebook.com/ImpulsionsFemmes79
  • https://twitter.com/ImpulsionsF
  • https://www.instagram.com/impulsions_femmes/

25 novembre 2020

Communiqué de presse du Réseau Violences Nord Deux-Sèvres

« 25 novembre 2020, journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes »




AfficheViolencesComplete



Contacts

- Agnès Péchereau, référente du LEAO (Lieu d’Ecoute, d’Accueil et d’Orientation) à Bressuire

06 30 08 47 53 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

-Bénédicte Brandet, présidente de l’association Impulsions Femmes

07 86 12 95 41 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





1-    Une actualité dramatique : les violences au sein du couple en période de confinement : dispositif national et lieux ressources dans le Nord Deux-Sèvres.

2-    Le Réseau Violences Nord Deux-Sèvres : présentation, objectifs et actions.

3-    Quelques chiffres sur les violences faites aux femmes.





1-Actualité : les violences au sein du couple en période de confinement



Le Réseau Violences Nord 79 tient à souligner que le contexte sanitaire actuel constitue un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu’ils sont confinés avec leurs agresseurs. Ces violences sont psychologiques, physiques, sexuelles, économiques.

Il est important de rappeler que l’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours restent opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.



-Dispositif national

Si elles se sentent en danger, les femmes peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, et ce sans devoir disposer d’une attestation. Les policiers et les gendarmes ont été formés à ces situations d’urgence.

En cas d’urgence et de danger immédiat :

  • Appeler le 17 ou le 115
  • Utiliser le 114 par SMS
Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences :

  • Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme fonctionnant du lundi au vendredi de 9h à 22h, ainsi que les samedis, dimanches et jours fériés de 9h à 18h
  • Signaler la situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : ARRETONSLESVIOLENCES.GOUV.FR
Dispositif « Alerte Pharmacie » : les personnes victimes et leurs proches peuvent se signaler sans attestation, auprès de leur pharmacien.ne qui contactera les forces de l’ordre.

Pour plus de détails, consulter le site du Ministère chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes :

https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/crise-santaire/crise-sanitaire-dispositifs-pour-proteger-les-femmes-victimes-de-violences-conjugales/



-Lieux ressources dans le nord 79

-LEAO Lieu d’Ecoute, d’Accompagnement et d’Orientation pour les personnes qui craignent l’émergence de la violence ou celles qui connaissent et vivent la violence au sein du couple. Une structure de proximité, ouverte et en accès libre, pendant le temps du confinement, en présentiel et distanciel si besoin.

Contact 06 30 08 47 53 / Autorisation de déplacement possible

- Antenne Médico-Sociale de Thouars – 4 rue Gambetta – 05 49 68 07 33.

- Antenne Médico-Sociale de Bressuire – Parc Bocapôle – Boulevard de Thouars

05 49 65 05 07.

-CIDFF 79

-France Victimes 79

-CCAS



2- Le Réseau Violences Nord Deux-Sèvres



Présentation

Réseau de professionnels sensibilisés et formés pour lutter contre les violences au sein du couple et pour améliorer la prise en charge des victimes de ces violences.

Le réseau départemental est structuré en 4 réseaux infra-départementaux créés selon un découpage calqué sur les antennes médico-sociales du département : le réseau Nord 79, le réseau Gâtine, le réseau niortais, le réseau Sud (mellois et haut val de sèvre).

Membres des réseaux : Intermède Nord 79, Gendarmerie, Police, le Département, Le service pénitentiaire, Centre hospitalier, Éducation nationale, Mission Locale, Agglo2b, Planning familial, France victimes 79, Impulsions Femmes, CCAS, association Rebonds, Centres socio-culturels, associations intermédiaires



Objectifs :

- Partager des connaissances, échanger sur les pratiques, mieux se connaître pour pouvoir orienter les personnes victimes de violence et leur apporter une expertise et un soutien adapté.

- Faire un diagnostic de terrain en matière de prise en charge des personnes victimes de violence et faire des propositions au niveau départemental.

- Mettre en application les dispositifs nationaux en matière de lutte contre les violences conjugales.

-Organiser des opérations de sensibilisation et de prévention, par exemple dans le cadre des Journées internationales d’action des 8 mars, 20 novembre, 25 novembre…



Exemples d’actions vers le grand public et les professionnel.le.s :



- Groupes de paroles :

2 à Bressuire, 1 à Thouars

Contact Intermède 79 : 06 30 08 47 53 / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.





- 5 Mars 2021 à Thouars : Manifestation sur les Féminicides

Avec le soutien de l’association Impulsions Femmes



Objectif : sensibilisation et prévention sur les Féminicides, ces meurtres conjugaux de femmes en raison de leur genre.

Sur la base de l’enquête du Journal Le Monde sur les féminicides en 2018.

Programme (extrait) :

·         Soirée-débat : intervention d’une médecin légiste, documentaires, musique, témoignage de journaliste, présentation de dispositifs locaux…

·         Exposition

·         Stand sur le marché de Thouars







- 12 décembre 2019 à Bressuire : Soirée danse-débat « Enfants d’hier dans la violence conjugale, adultes d’aujourd’hui, un chemin est possible ».

Objectif : sensibiliser le public sur les enfants / adolescent.e.s co-victimes de la violence au sein du couple et donner des clés pour comprendre comment un enfant peut se construire après avoir vécu au plus près de la violence conjugale pendant l’enfance/adolescence.

Programme : témoignages d’enfants victimes devenus adultes, danse, intervention d’une psychologue…



3-Quelques chiffres*



2019 : au moins 146 féminicides (par conjoint ou ex-conjoint).

2019 : 225 840 femmes victimes déclarées de violences physiques ou sexuelles par conjoint ou ex-conjoint.

88 % des victimes de violences conjugales sont des femmes.

75 % des femmes victimes de viols et de tentatives de viols ont été agressées par un un conjoint ou ex-conjoint, un membre de leur famille, un proche.

Une femme sur 5 est victime de violences sexuelles et/ou de harcèlement.

2017 : 94 000 femmes sont victimes de viols ou tentatives de viols.



2015 : 580 000 victimes d’agressions sexuelles hors viols.

Pour 60 % des femmes victimes de viols ou de tentatives de viols, les premiers faits ont lieu avant 18 ans.

32% des femmes ont déjà subi du harcèlement sexuel au travail.





*Sources :

Ministère chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et Collectif NousToutes.





Edito : « Sorcières et femmes : quel héritage ? » *


En 2020, l’association Impulsions Femmes consacre son Festival au personnage de la Sorcière.

Toute notre jeunesse, nous avons été bercé.e.s par ces histoires de femmes malfaisantes, de la méchante Reine de Blanche-Neige à Mélisandre, la « Femme rouge » de Game of Thrones.

Mais quel lien peut-il bien exister entre les sorcières et le féminisme ?...
Pourquoi jadis haïes et martyrisées sont-elles aujourd’hui réhabilitées voire célébrées ?

Ces derniers mois, l’actualité s’est (enfin) emparé de ce phénomène tragique et récurrent que sont les féminicides, ces meurtres de femmes en raison de leur genre. Impulsions Femmes ne pouvait qu’apporter sa contribution à cette prise de conscience collective.

Dans l’Histoire, à l’époque soi-disant glorieuse de la Renaissance, la chasse aux sorcières a constitué un des plus sanglants féminicides de masse : entre 60 000 et 100 000 personnes ont été massacrées, dont 85% étaient des femmes.
Ces femmes savantes et puissantes, souvent liées à l’exercice de la médecine, célibataires, âgées, libres dans leur sexualité… refusaient le rôle qu’une société profondément misogyne leur assignait.
Elles sont mortes assassinées dans des chasses d’une cruauté sans limite. Torturées, noyées, brûlées vives, sur de simples accusations, après des simulacres d’investigations et de procès.

Impulsions Femmes a choisi d’approfondir et de questionner le lien entre ces femmes du passé et les femmes d’aujourd’hui toutes confrontées aux normes patriarcales et sexistes. Aujourd’hui encore dans le monde entier, des femmes sont traquées et martyrisées en raison de leur genre, victimes de violences physiques, psychologiques et symboliques.

Quels sont donc les bûchers d’aujourd’hui ? En quoi l’héritage des Sorcières peut-il éclairer les problématiques actuelles liées aux violences contre les femmes et liées aux inégalités femmes-hommes ?

Fidèle à sa vocation, Impulsions Femmes propose une approche culturelle et artistique pour interroger les différentes figures de la sorcière, les raisons et limites de leur réappropriation par les féministes afin que chacun.e puisse se nourrir, débattre et se forger ses propres représentations.

Le combat collectif en faveur de l’égalité femmes-hommes et contre les violences faites aux femmes transcende tout : les siècles, les continents, les couleurs de peau, les religions, les statuts sociaux…
Nous devons tirer les enseignements du passé pour agir aujourd’hui et préparer un avenir égalitaire et pacifique !

* Cet édito s’inspire, entre autres, des travaux de Céline du Chéné, de Mona Chollet et de la Tribune des 200 sorcières.

25 novembre 2018 : Journée internationale contre les violences faites aux femmes

Cette année, la Délégation départementale aux Droits des femmes et à l'Egalité (Préfecture des Deux-Sèvres) a souhaité mettre l'accent sur les violences sexistes et sexuelles dans l'espace public. Ce choix s'inscrit dans le contexte particulier du mouvement mondial #MeToo qui a permis une prise de conscience sur les violences sexuelles contre les femmes. Parallèlement à cette lame de fond internationale de libération de la parole des femmes, la France a adopté une loi contre les violences sexistes et sexuelles qui crée notamment une contravention d'outrage sexiste dans le cadre du harcèlement dans l'espace public.


Programme des actions à Niort :

  • Marche exploratoire de femmes le 20/11 dans un quartier prioritaire de la ville;

  • Exposition « Un regard ne suffit pas, témoins agissez ! »;

  • Campagne d'affichage de l'exposition dans 50 bus Tanlib, dans les abris-bus et sur des panneaux publicitaires;

  • Recueil de témoignages par 22 bénévoles d'Unis cité;

  • Volet culturel par Impulsions Femmes le samedi 24/11 à 10h30 au marché
    • spectacle "Silence, on harcèle" par la Compagnie du Chant de la carpe
    • brigade culturelle : inauguration fictive de la rue « Marguerite Martin »
    • échange-dédicace avec Albéric Verdon, auteur de « Marguerite Martin, première féministe des Deux-Sèvres »
  • Conférence-débat animée par la sociologue Johanna Dagorn « Violences sexistes et espace public »
    Le 26/11 à 18h00 dans le salon d'honneur de l'Hôtel de ville.
    L'étude « violences sexistes et espace public » est issue d'une enquête réalisée par Johanna Dagorn et deux autres sociologues, Patrice Alessandrin et Laëtitia César-Franquet, auprès de 10 000 femmes en Nouvelle Aquitaine.

Ces manifestations sont réalisées en partenariat avec l'association Impulsions Femmes, la Communauté d'Agglomération du Niortais, la ville de Niort, Tanlib et Unis-cité.

Liens utiles


Crédits photos : nous demander

Où nous trouver ?

ou-nous-trouver

Coordonnées

picto-adresse 13 E, rue Louis Braille
79000 Niort 
picto-tel 06 70 04 99 82
picto-mail impulsionsfemmes@orange.fr

Gardons le contact