Festival Impulsions

10 ème édition

16-17-18 Février 2017 à NIORT

au Moulin du Roc

"Femmes du Monde !"

Jeudi 16 février Musée Bernard D'Agesci

"La Danseuse Arabe Présentation d'une sculpture de Pierre-Marie Poisson, dans le cadre du concept "Art au menu"   12h30 en partenariat avec le Musée

 

Jeudi 16 Février Moulin du Roc

19h Spectacle théâtre LA FEMME ROMPUE avec Josiane Balasko   Grande Salle  voir tarifs MDR

en partenariat Moulin du Roc  www.moulinduroc.asso.fr

D'après l'oeuvre de Simone de Beauvoir / Avec Josiane Balasko/ Mise en scène d'Hélène Fillières / D’après Monologue extrait de La Femme rompue édité aux Editions Gallimard

Une partition sublime que Josiane Balasko ne manquera pas de servir avec intensité.
C’est la parole donnée à une femme qui, anéantie et déchirée, se venge par le Monologue. Elle laisse jaillir sa rage, la douleur des souvenirs et son lot de culpabilité qui remontent à la surface. Seule, un soir de réveillon, quand tous les autres jouissent aveuglément de leur confort affectif et social, et que l’habitude de se taire n’est plus possible, elle peut enfin crier et s’opposer à cette violente idée du bonheur que nous impose le monde. Cette femme, c’est Josiane Balasko, une actrice rugueuse qui ne minaude pas pour séduire ni pour attirer la compassion. Une femme de caractère. Sans concession. Bouleversante, elle cache sa sensibilité. Comme si baisser sa garde pouvait la fragiliser. Une partition sous forme d’autoportrait.

Suivi d'un débat-rencontre avec Josiane Balasko après l'inauguration et animé par Impulsions Femmes


20h30 Inauguration du Festival et Vernissage  des expositions

- Céline Délas "Barbie au tapis" Belvédère

Une exposition à la fois dure et poétique qui exprime toute l'ambiguité du rôle et de la place de la femme dans le monde d'hier et d'aujourd'hui

- Photos Impulsions Femmes 10 ans Galerie

- Exposition Association Adéquations    "Egalité Femmes-Hommes et transition écologique"   Placette

 

Vendredi 17 Février Moulin du Roc

Journée ouverte tout public et établissements scolaires

9h15 Lecture SYNGUE SABOUR création Impulsions Femmes avec Mary Léaument et Christine Antoine      Salle Avron

Séance scolaire et ouverte tout public

Texte Atiq Rahimi "Syngué Sabour, Pierre de patience" Prix Goncourt 2008

C’est l’histoire d’un conte, un conte Afghan très ancien. Le conte de la Syngué Sabour, la Pierre de Patience. Cette pierre magique que l’on pose devant soi, à qui l’on parle et qui éponge tous nos mots et nos maux. Jusqu’à ce qu’un beau jour elle éclate. Et ce jour là nous sommes délivrés de toutes nos souffrances. C’est sur ce conte ancien qu’est bâti notre conte plus moderne, plus cruel.

Sur fond de guerre, une femme seule essaye d’exercer sa capacité de résistance. Isolée entre les bombes et sa condition de Femme, elle survit à travers la révélation de ses souffrances, de ses secrets et de la compréhension de son histoire individuelle comme exemple d’un fonctionnement de société.

Ce qui nous intéresse, au-delà de l’histoire individuelle de cette femme et du désespoir qu’elle vit, c’est le devenir de cette femme comme symbole d’une organisation de société, qui devient par là même notre pierre de patience à nous. Atiq Rahimi construit son œuvre sur la même dynamique que la Tragédie Grecque. Son personnage est enfermé dans une logique interne à travers la puissance religieuse, la puissance sociétale et sa conscience individuelle.

C’est à cette lecture que nous vous convions. Il ne s’agit pas d’appréhender cette lecture comme un spectacle, mais véritablement comme un exercice littéraire, où le spectateur reste seul, dans sa capacité de citoyen d’homme et de femme pour recevoir le message de l’auteur. Nous rajouterons cette dynamique de lecture, à une somme de petits cris, qui résonne pour nous, comme un hurlement.

Suivie d'une rencontre -débat avec les comédiennes

10h45 Présentation des travaux des élèves Lectures Femmes du Monde   Salle Avron séance scolaire et ouverte tout public  Gratuit

13h30 SONITA Film documentaire Salle Avron Séance scolaire et ouverte tout public tarif MDR

suivi d'un débat et d'une rencontre 14h40 avec les marraines du Festival Abnousse Shalmani et Charlotte Bienaimé   Galerie

A partir de 19h30

grande soirée festive

Tarifs soirée: concert Samia Tawil + cabaret Madame Arthur.         billeterie Moulin du Roc

Plein Tarif: 20 € / Adhérent Mdr: 15 € / Jeunes et chomeurs: 10 €

19h30 Concert soul/rock en exclusivité en France SAMIA TAWIL        Grande salle   Tarifs L’artiste Samia Tawil, d’origine syrienne et marocaine, est une artiste soul/rock au style métissé, à la poésie rebelle, et à la sensibilité unique. Ses influences 70’s et parfois world, puisant dans la musique afro-marocaine des Gnaouas d’Essaouira, font écho à ses origines, et offrent un mélange de style libérateur, sur fond de paroles poignantes et parfois révoltées.

Son premier album « Freedom is now », l’un des rares album indépendants à être passé disque d’or en Suisse, a beaucoup fait parler d’elle, et lui a valu de se produire sur des scènes prestigieuses aux côtés de pointures telles que Beth Hart, Robert Plant, Ablae Cissoko ou encore Christina Aguilera.

Après avoir écumé de magnifiques scènes internationales, dont celle du Montreux Jazz Festival ou encore du Mawazine au Maroc, l’un des plus grands festivals mondiaux, Samia Tawil et son splendide band électrique nous offriront un concert unique lors de cette belle soirée, durant laquelle Samia Tawil nous fera l’honneur de nouveaux morceaux, à l’aube de son nouvel album.

Il s’agira d’ailleurs d’une performance inédite durant laquelle Samia Tawil, philosophe de formation, mêlera pour la première fois certains textes en français de sa création à sa soul/rock vintage.

Un spectacle qui s’annonce comme visant à un ressusciter l’essence de la soul black américaine, sa révolte et ses tripes, tout en y mêlant des touches très personnelles d’un rock bluesy profond et passionné, de teintes afro-gnaouas, et de poésie, à l'heure où le monde en manque cruellement.


 

21h30 LE CABARET DE MADAME ARTHUR en exclusivité à Niort Grande salle

CABARET, CABARETS  et ses invité-es !!!!!

Croisant une nouvelle fois leurs chansons et leurs histoires de cabaret, Monsieur K, accompagné de son pianiste M. Anna Petrovna, et le Goujon Folichon, accompagné de son accordéoniste L'Oiseau Joli, s'exile le temps d'une soirée de chez Madame Arthur, le célèbre cabaret parisien où ils sont artistes associés, pour venir vous offrir une soirée haute en couleur ! Des chansons, des cris, des plumes, des effeuillages et surtout une joyeuseté communicative seront menu de cette soirée unique qui vous réserve déjà plus d'une surprise !!!

Carte blanche à Jérôme Marin avec des messages d'amitié des artistes ayant arpenté les rues du Festival Impulsions Femmes durant les 10 ans

 

Samedi 18 Février Moulin du Roc

 

14h15 TABLE RONDE "Le corps des femmes: un enjeu social, politique et religieux"animée par les marraines du festival" Charlotte Bienaimé et Abnousse Shalmani en partenariat avec le Planning Familial

invitée: Bouthaïna AZAMI


Abnousse Shalmani                                 

Auteure de l'ouvrage "KHOMEINY, SADE ET MOI"

Née dans une famille iranienne athée, la jeune Abnousse s’accommode plutôt mal de la vie dans cet Iran d’après la révolution. La fillette ne supporte pas d’être voilée et engoncée de gris, raison pour laquelle elle se déshabille et court cul nu dans la cour de son école, poursuivie par ses enseignantes. Franche, vive, provocante, intelligente, la fillette a toutes les qualités qu’il ne faut pas avoir quand on vit en Iran. Ainsi, la famille Shalmani s’exile à Paris. De son enfance à l’âge adulte, entre petites anecdotes et événements historiques, Abnousse raconte avec un ton mordant sa tentative perpétuelle d’échapper aux «barbus».

Dans son roman, Abnousse Shalmani raconte comment elle a tenté toute sa courte vie (elle a une trentaine d’années) d’échapper à l’influence des «corbeaux» (ses enseignantes iraniennes) et des «barbus» (les islamistes).

Le corps des femmes dans l’espace public devient alors une sorte d’obsession pour la jeune femme, qui décortique le regard de la société (française et iranienne) sur celui-ci.

«Khomeiny, Sade et moi» mélange autobiographie, anecdotes historiques et féminisme avec un soupçon de philosophie politique. Le tout étant écrit avec un ton drôle et vivace, ce qui en fait un livre extrêmement simple à lire, tout en étant intellectuellement stimulant.


Charlotte Bienaimé

Auteure de l'ouvrage "Féministes du monde arabe"

Dans son livre “Féministes du monde arabe”, la journaliste Charlotte Bienaimé tire le portrait de jeunes femmes, à contre courant, qui se battent pour se libérer des carcans qui les enferment. Morceaux choisis.

“Oui je me fais harceler. Oui, on me touche les fesses, les parties génitales, bon OK, mais ça se passe tous les jours. Je ne vais pas raconter ça, c’est banal. Et je trouve ça affreux que quelque chose comme ça devienne presque normal”. Tels sont les mots de la féministe algérienne Sana, relatés par Charlotte Bienaimé dans son livre sur les Féministes du monde arabe, paru en janvier 2016.

Dans une longue enquête, la reporter a donné la parole à une génération de femmes, féministes revendiquées ou non, qui militent pour leurs droits. Agées de 18 à 35 ans, elles vivent en Algérie, en Tunisie, au Maroc ou en Egypte. Et témoignent d’une réalité à la fois bouleversante et affligeante, où les discriminations sont quotidiennes, du harcèlement de rue à l’injonction de virginité en passant par l’inégalité devant l’héritage. Chronique d’un livre qui dépeint une réalité déroutante et dérangeante, mais fait le portrait de femmes gorgées d’espoir et terriblement courageuses.

 

Bouthaïma Azami

Bouthaïna Azami est née à Tanger en 1964. Elle s'installe, dès 1982, à Genève où elle fait des études en sciences de l'éducation et en lettres avant d'enseigner la littérature française. Après 30 ans de vie en Suisse, elle s'établit à Casablanca en 2010. Bouthaïna Azami est l'auteure de plusieurs romans publiés aux Editions L'Harmattan : La
Mémoire des temps (1998), Etreintes (2000), Le Cénacle des solitudes (2002) et Fiction d'un deuil (2004). Son
dernier livre, Au café des faits divers (éditions La Croisée des chemins, 2013), a reçu le Prix Gutenberg 2013. Elle
collabore, par ailleurs, avec des artistes, peintres, et galeries d'art et est l'auteure de la première monographie consacrée à Saâd Ben Cheffaj par l'Atelier 21.

SITE EN COURS DE PREPARATION